L’Institut F2i vous accompagne dans votre démarche de Validation des acquis de l’expérience. En vous proposant l’accompagnement VAE, nous vous aidons à ce que la validation des acquis professionnels se traduise par l’obtention du diplôme et de la certification professionnelle choisie.

Le cadre légal pour effectuer une validation des acquis de l’expérience

La loi sur la VAE (Validation des acquis de l’expérience), issue de la Loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002, permet à tout candidat d’obtenir une certification au regard de son expérience (salariée, non salariée, ou bénévole). Cette certification professionnelle doit être enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles RNCP.

Les conditions initiales ont été modifiées par la Loi n°2016-1088 du 8 août 2016 relative au Travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, article 78. Désormais toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience professionnelle en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. L’expérience peut être acquise en France ou à l’Etranger, être actuelle ou passée, continue ou discontinue.

Le décret du 4 juillet 2017 met la partie règlementaire du Code de l’éducation en conformité avec les nouvelles règles s’appliquant en matière de VAE issues :

  • des articles 1er, 6 et 21 de la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale ;
  • de l’article 78 de la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels.

Le décret rappelle que sont désormais prises en compte dans une demande de VAE l'ensemble des activités suivantes:

  • activités professionnelles salariées,
  • activités non salariées,
  • activités de bénévolat ou de volontariat,
  • activités exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau,
  • activités exercées dans le cadre de responsabilités syndicales,
  • activités exercées d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale.

Lorsqu’il s’agit d’activités réalisées en formation initiale ou continue, peuvent être prises en compte :

  • les périodes de formation en milieu professionnel,
  • les périodes de mise en situation en milieu professionnel,
  • les stages pratiques,
  • les préparations opérationnelles à l’emploi,
  • les périodes de formation pratique de contrat d’apprentissage, de contrat de professionnalisation ou de contrat unique d’insertion.

Suite à la réforme opérée par la loi du 8 août 2016, sont prises en compte les activités exercées pendant une durée d’au moins un an, de façon continue ou non, en rapport direct avec le diplôme ou titre à finalité professionnelle ou le certificat de qualification professionnelle pour lequel la demande est déposée.

Cette durée d’un an est calculée sur un nombre d’heures correspondant à la durée de travail effectif à temps complet en vigueur dans l’entreprise en fonction de la période de référence déterminée en application d’un dispositif d’aménagement du temps de travail (en référence à l’article L3121-41 du Code du travail).

la durée des activités réalisées hors formation doit être supérieure à celle des activités réalisées en formation.

Art. R335-6 du Code de l’éducation, modifié

La validation des acquis par l’expérience, une procédure ouverte à tous

  La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif qui permet de faire évaluer ses compétences professionnelles dans le but d’obtenir une certification professionnelle. Faire valoir son expérience est une chose dans un parcours professionnel, mais la VAE consiste à valider officiellement une qualification professionnelle.

La certification professionnelle visée doit être en relation avec l’expérience professionnelle acquise et doit être inscrite au RNCP. Le candidat doit :

·        Justifier d’une expérience d’une année au minimum, que l'activité ait été exercée de façon continue ou non, et doit être en rapport direct avec la certification visée ;

·        Démontrer les compétences acquises en lien avec la certification RNCP visée ainsi que ses aptitudes :

  • Sa capacité à prendre du recul sur son expérience professionnelle et les mettre en relation avec le référentiel de la certification professionnelle,
  • Son analyse des spécificités des situations de travail rencontrées;
  • Sa prise de distance par rapport à ses différentes expériences
  • Sa capacité à structurer et organiser sa pensée.

Faire valider les acquis implique le respect d’une procédure bien définie.

Les différentes étapes de la démarche de validation

La constitution du livret : C’est l’étape initiale, qui ouvre cette procédure, consistant à lister les expériences professionnelles mais aussi le certificat de qualification souhaité. Ce premier livret constitue un dossier de recevabilité et permet donc de poursuivre (recevabilité) ou non (non-recevabilité). A ce stade, il est possible de choisir la validation d’un ou plusieurs blocs de compétences, ou une  certification professionnelle dans sa globalité.

La rédaction et l’élaboration du 2nd livret constituera le dossier VAE en lui-même. La constitution du dossier peut bénéficier d’un accompagnement.

La remise de ce dossier de candidature au jury de validation impliquera également une soutenance avec passage devant le jury.  

Après délibération, la décision du jury pourra alors être rendue et pourra prendre 3 formes distinctes :

  • Une validation totale,
  • Une validation partielle,  
  • Aucune validation.

Qui peut déposer un dossier de validation des acquis de l’expérience ?

La VAE est un droit ouvert à tous, sans condition d'âge, de nationalité, de statut, de niveau de formation ou de qualification. La durée minimale d'activité requise pour que la demande de validation soit recevable est d'un an, que l'activité ait été exercée de façon continue ou non.

Il est possible de postuler à la VAE tout au long de l’année. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

Quelle est la durée pour obtenir la certification souhaitée ?

Avant de vous lancer dans une démarche VAE, et quel que soit votre choix, vous devez savoir qu’une VAE peut durer entre 6 et 12 mois et que ce projet vous demandera un réel investissement personnel. Le salarié peut bénéficier d'un congé VAE de 24h maximum (sauf conditions particulières).

L’accompagnement de l’Institut F2I dans votre VAE

Si votre demande a bénéficié d’un avis de recevabilité, vous pouvez opter pour un accompagnement dans la préparation de votre dossier et d’une préparation à l’entretien avec le jury. L’Institut F2i propose cet accompagnement dès que le dossier de demande de validation a fait l’objet d’une décision de recevabilité et prend fin à la date d'évaluation par le jury. Il consiste en une aide méthodologique pour vous aider à formaliser et conceptualiser vos compétences et expériences acquises dans le travail. Pour obtenir toutes les informations relatives à la VAE et à cet accompagnement de l’Institut F2I, contactez-nous !

Comment l'Institut F2I vous accompagne ?

Durée de l'accompagnement

21h répartie sur une période de 6 à 12 mois

Modalités

En distanciel (téléphone ou visio)

Tarifs

Les coûts se divisent de la façon suivante dans le Groupe IEF2i Education : 

  • Les coûts fixes VAE : 700,00€ (frais d'examen du dossier de recevabilité et frais de session d'évaluation VAE);
  • Les coûts facultatifs d’accompagnement VAE : 2500,00€ pour un accompagnement de 21 heures.

Coût total VAE si accompagnement : 3200,00€

Objectifs pédagogiques

  • Accompagner chaque candidat de façon individualisée à la rédaction du dossier de preuves (Livret 2 VAE),
  • Décrire et expliciter les différentes activités du candidat en lien avec les compétences attendues.
  • Préparer à la soutenance devant le jury en lien avec le référentiel de la certification professionnelle.
  •  

Modalités d'accompagnement

Une aide méthodologique sous la forme d’entretiens individuels et/ou collectifs : 

  • Un retour sur le parcours du candidat ; 
  • Un entretien d’analyse descriptive de ses activités ; 
  • Une assistance pour la description de ses activités ; 
  • Une préparation à la soutenance devant le jury.

Modalités d'évaluation

  • Auto-évaluation livret 2 VAE
  • Soutenance blanche

Quels financements pour engager une démarche devant vous conduire devant le Jury VAE ?

Si la procédure est relativement longue, la validation des acquis de l’expérience constitue aussi un coût. Le coût de l’accompagnement mais aussi de la validation de la VAE peut être financé par le Compte Personnel de Formation (CPF). Vous avez des questions ou des doutes, renseignez-vous vite !

Certifications professionnelles accessibles avec l’Institut F2I

Capitalisez sur votre expérience, valorisez vos compétences professionnelles et validez une certification professionnelle, de niveau 7 (EU) ou 6 (EU), enregistrée au RNCP, avec l’Institut F2I :

Niveau 6 (EU) :

Niveau 7 (EU) :

Les prochains jurys de certification VAE se réuniront le 30/06/2022.

L’accessibilité en matière d’études supérieures ou de formation continue reste, comme dans bien d’autres domaines, avant tout physique et matérielle.

L’Institut F2I peut aujourd’hui garantir l’accueil de celles et ceux, qui sont en situation de handicap dans nos locaux de Neuilly-sur-Seine Montreuil et Vincennes, tous aménagés et adaptés à tous les types de handicaps, visibles ou invisibles, moteurs ou visuels, ….

Les conseillers de l’Institut F2I restent à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes spécifiques en la matière, alors contactez-nous.

Référent handicap
Marjorie Nouchi – Campus de Vincennes
mnouchi@ief2i.fr01.49.57.59.59

L'Institut F2I vous propose de vous accompagner dans votre VAE.

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site officiel: www.vae.gouv.fr ou nous contacter directement:

Muriel Temime
mtemime@ief2i.fr
01.49.57.59.59

ou directement via le formulaire ci-dessous:

Mise à jour: 04/01/2022