Financer la vie étudiante est une préoccupation majeure. Le statut d’étudiant implique en effet des dépenses conséquentes, qu’il faut pouvoir honorer. Entre les jobs étudiants , les prêts d’honneur, l’alternance et la possibilité de devenir étudiants boursiers, autant bien connaître les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour financer vos études.

 

Frais de scolarité et dépenses de la vie courante, comment financer les études supérieures ?

Au sein de l’Institut F2I, nous sommes pleinement conscients que le choix des études supérieures a une importance essentielle pour l’avenir professionnel des étudiants et étudiantes, mais aussi des répercussions financières, qui ne doivent pas être ignorées. Une année universitaire pour décrocher un BTS ou un BAC + 5 implique un coût : frais d’inscription, droits d’inscription, droits de scolarité, … A ces dépenses liées directement au choix de l’étudiante ou de l’étudiant s’ajoutent les dépenses liées à la vie quotidienne de l’étudiant :

  • Logement étudiant,
  • Mobilité internationale ou nationale : l’étudiant peut être amené à engager des frais, parfois conséquents pour se rendre dans l’une des Grandes écoles.
  • Dépenses alimentaires et frais de transport

En déposant son dossier de candidature, les étudiants doivent trouver une réponse pour financer leurs études. Des aides financières peuvent être accordées à l’étudiant, qu’il s’agisse d’aides au logement (Allocations Familiales), d’aides sociales (aide d’urgence, …) ou d’aides spécifiques (Bourses de mobilité, fonds social des collectivités locales, …).

 

Quelles solutions pour financer ses études ?

Quel que soit le cursus choisi, chaque étudiant doit faire face à une situation unique et singulière. Des solutions existent, et chacun devra pouvoir s’orienter pour financer ses études. Les conseillers de l’Institut F2I peuvent vous accompagner pour faire votre choix en toute tranquillité, alors contactez-nous.

 

Demande de bourse ou aide financière, quelle voie choisir ?

Pour les étudiants, la première idée est de choisir entre le financement personnel de ses études et la demande d’une des Bourses d’études existantes. Les prêts bancaires peuvent ainsi constituer une réponse adaptée pour financer tout ou partie des sommes engagées. Le plus souvent, les étudiants peuvent contracter un prêt bancaire, en étant rattaché au foyer fiscal de leurs parents. La demande de prêt peut aussi être faite au nom de l’étudiant seul. L’emprunteur (l’étudiant) devra donc faire attention et bien choisir entre prêt étudiant et crédit à la consommation. L’Institut F2I propose aux étudiants inscrits de découvrir les banques partenaires, qui proposent des conditions avantageuses. Le financement participatif (Crowdfunding) est aussi une solution, qui commence à séduire en France, alors que le phénomène est déjà répandu Outre-Atlantique.

 

Financer ses études avec une bourse sur critères sociaux notamment

Parmi les financements disponibles, bénéficier d’une bourse représente une voie à ne pas négliger. Qu’il s’agisse de bourses d’excellence, de bourses sur critères sociaux, de bourses Erasmus, d’une bourse d’études, … ces aides financières répondent à de nombreuses exigences. Pour être éligibles à ces bourses aux étudiants, il faut donc compléter les dossiers et vérifier les conditions de délivrance toujours sous conditions. Obtenir une bourse n’est cependant pas toujours suffisant pour financer la totalité des sommes budgétées, et parfois une demande de prêt devra être faite pour compléter ce financement extérieur.

 

Le contrat de professionnalisation ou devenir apprenti pour financer la scolarité

Certains étudiants pourront compter sur leur « job étudiant » ou sur leur contrat saisonnier pour financer une partie de leurs études. Ils pourront aussi choisir la voie de l’alternance pour parvenir à leurs fins et décrocher leur diplôme. En choisissant de devenir des apprentis ou des alternants (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation), les étudiants choisissent une voie qui leur permet de financer leurs études. Non seulement, les frais de scolarité sont pris en charge par l’entreprise d’accueil, mais les étudiants perçoivent une rémunération, devant leur permettre de faire face à leurs besoins.

 

Le financement des études avec le Compte personnel de Formation

Même si cela ne concerne pas la grande majorité des étudiants, il faut toutefois signaler que certains salariés, qui souhaitent reprendre des études et obtenir un diplôme, peuvent faire financer ces études avec leurs droits à la formation professionnelle. Le compte personnel de formation (CPF) pourra ainsi être utilisé pour financer tout ou partie de ces études supérieures.

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.