Comment l'engagement et les valeurs renforcent l'attractivité des études dans le numérique ? - Institut F2I
PROCHAINE Journée porte ouverte :

Samedi 16 mars 2024 de 10h à 16h

PROCHAINE Journée porte ouverte :

Samedi 16 mars 2024 de 10h à 16h

des études dans le numérique
des études dans le numérique

Comment l’engagement et les valeurs renforcent l’attractivité des études dans le numérique ?

Pendant longtemps, les entreprises ont considéré la motivation et les aspirations de leurs salariés comme étant des valeurs personnelles uniquement. Devant la montée en puissance des Soft Skill mais aussi face aux engagements des nouvelles générations, les entreprises prennent conscience qu’engagement et motivation apparaissent comme essentiels pour espérer attirer les profils les plus prometteurs mais aussi et surtout les conserver au sein des effectifs de l’entreprise. 

L’Institut F2i, un acteur reconnu dans l’enseignement supérieur pour les métiers de l’informatique et du Digital 

Quel que soit l’Institut de formation, indépendamment du secteur d’activité concerné et du niveau de diplôme préparé, les étudiantes et les étudiants doivent au cours de leurs études supérieures : 

  • Acquérir les compétences, les connaissances et les savoir-faire nécessaires à l’exercice du métier dont ils rêvent et / ou auquel ils se destinent, 
  • Renforcer leur employabilité en attestant auprès de leur futur employeur qu’ils sont immédiatement opérationnels. 

Les cursus se sont adaptés à ces exigences accrues, faisant de l’employabilité et de l’opérationnalité des valeurs essentielles pour réussir son insertion professionnelle. Si chaque secteur d’activité connait des spécificités et des contraintes particulières, intéressons-nous à ces métiers informatiques et numériques, des métiers dans lesquels l’Institut F2i s’est spécialisé depuis sa création en 1998.

Pour répondre à ces exigences d’employabilité, les équipes pédagogiques de l’Institut F2i s’efforcent ainsi d’accompagner les étudiants décidant de s’engager dans la voie de l’alternance. Signer un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage conduit les étudiants à se confronter à la réalité du marché du travail et donc à cette employabilité.

Avec un réseau de plus de 3.000 entreprises partenaires, l’Institut F2i répond bien à ces nouvelles attentes de la part des étudiants et  aux nouvelles exigences de la part des acteurs économiques. 

Par son expérience et son expertise, l’Institut F2i apporte donc des réponses adaptées et efficaces pour garantir l’insertion professionnelle de ses étudiantes et de ses étudiants. Mais dans l’univers des métiers du Digital et de l’informatique, comme dans tous les autres secteurs d’activité, les étudiants se doivent également de conforter et renforcer leur motivation et leur engagement.

Et en la matière, les  aspirations des nouvelles générations apparaissent radicalement différentes par rapport à celles exprimées il y a quelques années.  Il convient aussi de renforcer ces motivations en répondant aux ambitions des étudiantes et des étudiants, renvoyant nécessairement à ce qu’il est convenu de désigner sous la notion générique de  « valeur travail ». Et dans le domaine du Digital et des nouveaux métiers, cette valeur constitue bien plus qu’un simple détail mais   définit   le projet professionnel des  étudiants de l’Institut F2i. 

La « valeur travail », un autre aspect essentiel pour réussir son projet professionnel 

Dans le secteur du numérique et plus généralement de l’informatique, les nouveaux métiers se multiplient et vont continuer à apparaitre au gré des nombreuses innovations techniques et technologiques. Ce constat met en lumière les tensions, qui peuvent apparaître sur le marché du travail. En effet, les recruteurs sont à la recherche de profils pouvant répondre à leurs attentes actuelles tout en garantissant de pouvoir s’adapter aux prochaines évolutions.

La transformation numérique renforce cette réalité, à laquelle les étudiantes et les étudiants seront très rapidement confrontés. Mais ces derniers veulent aussi répondre à leurs propres motivations, à leurs aspirations profondes. Si les nouvelles générations plébiscitent ces métiers innovants, c’est non seulement en fonction de leur apprentissage et de leur appétence mais aussi en s’appuyant sur de nouvelles envies.

Transformation numérique et transition écologique figurent parmi les priorités de tous les gouvernements pour les années à venir. Et les jeunes générations, notamment celles qualifiées de Digital Natives, se sentent engagées par ces objectifs d’intérêt général. Ils veulent participer à changer notre monde et à imaginer celui de demain. 

Il ne s’agit pas d’évoquer un simple changement d’appréciation mais bien de comprendre le sens, que les étudiants de 2023 donnent à cette « valeur travail ». Après avoir obtenu un BTS MCO ou même un Mastère 2 en Cybersécurité, les étudiants entendent orienter leur carrière professionnelle en tenant compte de ces aspirations. Certes, les conditions de travail, la rémunération, les perspectives d’évolution de carrière figurent toujours parmi les critères évalués par les étudiants avant d’accepter ou non un emploi, mais ces critères ne sont plus les seuls comme cela a pu être le cas par le passé.

Les candidats prêtent aujourd’hui énormément d’attention aux engagements pris par leur futur employeur et plus encore aux  actions concrètes dans lesquelles ce dernier peut éventuellement s’engager. Les entreprises, elles-mêmes, ont compris ce changement de paradigme, et tous les spécialistes constatent, depuis plusieurs années, les efforts déployés par ces dernières pour soigner leur image de marque employeur. Attirer les candidats les plus prometteurs passe nécessairement par répondre aux attentes de ces derniers. 

Travailler dans le Digital ou l’informatique, une valeur plus engageante pour les étudiants ? 

En soi, s’engager dans un métier du Digital ou dans une profession informatique participe à satisfaire à ces ambitions. Mais cela se relève insuffisant, puisque la satisfaction de ces besoins passe nécessairement par une mobilisation des entreprises.

Au-delà des problèmes de recrutement qui se posent aux entreprises, ces dernières s’efforcent également et dans le même temps de déployer les actions nécessaires pour « fidéliser » leurs collaborateurs. Donner envie à ses salariés d’évoluer au sein de l’entreprise plutôt que de postuler un autre poste dans une entreprise concurrente passe obligatoirement par l’élaboration de projets de société, dans lesquels les salariés peuvent s’engager et au moins se reconnaître.

C’est une autre conséquence de la transformation digitale des entreprises. Cette nouvelle approche de la « valeur travail » n’est pas spécifique au domaine de l’informatique et du numérique, même si ceux-ci exacerbent ces nouvelles attentes. C’est ce que confirme une récente étude de la Fondation Jean Jaurès. Cette dernière a souligné qu’en 1990, 6 Français sur 10 jugeaient « très importante » la place du travail dans leur quotidien.

Aujourd’hui, seuls 24 % des Français s’accordent avec cette affirmation. La « valeur travail » n’est plus la valeur cardinale qu’elle a pu être. Cela ne signifie aucunement que les étudiants de 2023 sont moins en attente que leurs ainés vis-à-vis de leur activité professionnelle, mais qu’ils en attendent autre chose.   Et lorsqu’on interroge les plus jeunes quant à la nature de ces nouvelles attentes, deux aspects se dégagent principalement : 

  • Mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle, 
  • S’engager dans un projet professionnel « ayant du sens ». 

La motivation (et par conséquent l’engagement dans son activité professionnelle) se renforcerait donc lorsque salariés et entreprises partagent les mêmes principes, les mêmes valeurs. Parmi ces dernières, la protection environnementale et le développement durable figurent en tête de liste. 

Comment renforcer sa motivation : en choisissant bien son cursus et son parcours d’études supérieures ? 

Faut-il nécessairement, que tous les acteurs économiques déploient une stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) ambitieuse, ou qu’ils se transforment en société à mission pour espérer attirer les jeunes diplômés ? Ou les étudiants privilégient-ils les recruteurs portant un vaste projet de transformation, auquel ils peuvent être associés de manière plus ou moins directe ? Probablement les deux, à en croire les différents sondages qui se multiplient sur le sujet.

Toujours est-il que choisir de se spécialiser dans le développement Web ou dans le marketing Digital permet à chaque étudiante, à chaque étudiant de suivre sa propre voie en tenant compte également de ses appétences et de ses préférences.

Cette motivation et cet engagement au travail figurent aujourd’hui parmi les enjeux essentiels pour les entreprises, qui ne peuvent que constater la généralisation inquiétante du Quiet Quitting, ce phénomène conduisant certains salariés à « en faire le minimum » notamment parce qu’ils ne se reconnaissent pas dans la raison d’être de leur employeur.

À lire aussi…
Révisions BTS
Conseils

Révisions BTS : comment renforcer sa capacité à obtenir son diplôme ?

Lire
études supérieures informatiques
Conseils Orientation

Quelles études supérieures choisir pour travailler dans l’informatique ?

Lire
Comment réussir sa rentrée universitaire 2023 ?
Conseils

Comment s’adapter rapidement à l’enseignement supérieur ?

Lire
acquérir de l’expérience professionnelle
Conseils

Comment acquérir de l’expérience professionnelle pendant ses études ?

Lire
CANDIDATER
Télécharger la brochure
Candidater
Trouver ma voie
Prendre rendez-vous
Contactez-nous