En affirmant vouloir imaginer la France de 2030, le plan de relance de l’économie française a fait de l’informatique et du digital un enjeu majeur et essentiel. L’Institut F2I répond à cette ambition, en proposant des cursus adaptés aux attentes d’aujourd’hui, mais aussi en anticipant déjà sur les exigences de demain. L’école Web & Informatique s’inscrit ainsi pleinement dans la stratégie France Relance.

 

L’école Informatique, un acteur engagé du plan de relance !

Les secteurs prioritaires de France Relance

Trois secteurs ont été définis comme stratégiques et donc prioritaire par ce vaste plan de relance :

1.        Le numérique et l’informatique

2.        La transition écologique

3.        Le secteur industriel (enjeu de souveraineté avec la relocalisation de certaines industries)

C’est en septembre 2020, que le gouvernement a dévoilé un ambitieux plan de relance, baptisé « France Relance », et qui évolue perpétuellement en fonction de l’évolution de la crise sanitaire et économique. Outre la sortie de crise , France Relance se propose de « bâtir la France de 2030 » en initiant de grands projets et en accompagnant étudiants, salariés et entreprises à s’engager dans cette nécessaire évolution. Cette « refondation économique, sociale et écologique du pays »  bénéficie d’un financement à la hauteur des enjeux avec un budget évalué à 100 milliards d’euros, soit environ un tiers du budget annuel de la France.

Naturellement, les études supérieures mais aussi le domaine de la formation professionnelle sont bien évidemment concernés par ces efforts, tout comme l’informatique et le Digital font partie des secteurs d’activité jugés comme prioritaires.

Retrouvez toutes les mesures du plan de France Relance sur le site officiel du gouvernement.

Pleinement mobilisé pour accompagner cette ambition, l’Institut F2I répond ainsi à un double objectif le concernant :

  • Accompagner cette indispensable montée en compétences en proposant des cursus adaptés et innovants,
  • Rester à l’écoute des priorités définies et accompagner cette transformation numérique en identifiant les enjeux de demain.

 

Des études informatiques & Web pour répondre aux étudiants mais aussi aux actifs

Les mesures pour favoriser les études supérieures notamment dans l’informatique et le numérique sont nombreuses. Comme pour tous les jeunes de moins de 26 ans, les titulaires d’un BTS NDRC ou d’un titre d’Expert Digital (Bac +5) permettent à l’entreprise, qui les recrute, de bénéficier d’une aide financière pour tout CDI ou CDD d’au moins 3 mois.

Cette mesure est applicable jusqu’au 31 janvier 2021, et des discussions sont en cours pour envisager sa prolongation. Mais l’accompagnement peut également se faire dès l’intégration des étudiants dans leur cursus. Ainsi une aide financière est octroyée, jusqu’au 28 février prochain, à toutes les entreprises recrutant un jeune en alternance ou en apprentissage (aide octroyée jusqu’au niveau Master).

Cette ambition de garantir aux entreprises des candidats spécialisés et formés déborde des seules études supérieures en Informatique en concernant également le milieu de la formation professionnelle.

Non seulement, des financements supplémentaires peuvent permettre d’abonder le Compte Personnel de Formation et le CPF de transition, dès lors que les formations envisagées concernent un des trois secteurs stratégiques (voir encadré ci-dessus), mais le gouvernement souhaite également favoriser la reconversion professionnelle. Des formations longues et diplômantes sont ainsi présentées comme une des solutions pour accompagner la transformation du marché du travail, accéléré par la crise. Les salariés des secteurs rudement frappés par la crise sont invités à s’engager dans des formations longues, des véritables reprises d’études afin de satisfaire aux nouvelles exigences du monde de l’entreprise.

 

L’informatique et le Digital, des piliers du développement pour la France de 2030

En parallèle de ces efforts consentis pour la montée en compétences, principalement dans le domaine digital et informatique, des actions sont d’ores et déjà engagées pour renforcer et accélérer la transformation de notre société. Les PME et ETI industrielles sont ainsi incitées à accompagner la diffusion du numérique et l’adoption des nouvelles technologiques (Aide à l’investissement de transformation vers l’industrie du futur). « IA Booster » est un autre dispositif, permettant aux entreprises (PME et ETI) d’accélérer et d’optimiser leur transformation numérique, notamment grâce à des solutions d’intelligence artificielle. (Aide pour la maîtrise et la diffusion numérique dans le cadre de « IA Booster »). Pour les commerces traditionnels, des aides sont octroyées pour permettre la digitalisation des points de vente.

En accélérant cette transformation profonde du tissu économique de l’Hexagone, les autorités publiques font de l’informatique en général et du digital en particulier un socle pour le développement à venir des entreprises, et ce dans tous les domaines d’activité. Les demandes en compétences génériques et spécialisées sont donc appelées à exploser pour garantir une évolution pérenne. Les profils des experts du Web de demain devront donc répondre à ces enjeux majeurs, faisant des études supérieures dans l’Informatique et le numérique un levier incontournable. En ce sens, l’Institut F2I est pleinement mobilisé pour permettre de répondre à ces nouvelles attentes.

Leave a Comment