La situation exceptionnelle, que nous traversons, a imposé aux établissements d’enseignement supérieur, comme l’Institut de Formation, de s’adapter. Mais n’est-ce pas une des missions premières de ces établissements que d’anticiper les tendances de demain ?

 

Les études en e-learning vont-elles devenir le nouveau standard des études supérieures ?

 

Le confinement a bouleversé l’éducation Nationale mais aussi les Instituts de formation, comme l’Institut F2I et les établissements spécialisés dans les études supérieures. Dans tous les cas, les apprenants comme les enseignants ou les intervenants doivent se former à l’enseignement à distance, et le e-learning st devenu une nouvelle règle en ces temps troublés. C’est l’occasion pour certains, de découvrir les avantages de cette modalité d’enseignement, mais aussi d’en percer certaines contraintes et d’en apercevoir des limites qui pouvaient, jusque-là, être ignorées.

Pour les étudiants engagés dans la préparation d’un BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations) comme pour ceux souhaitant décrocher un Bac + 5 en tant qu’Expert de la Cyber Sécurité, les objectifs restent les mêmes et les connaissances et savoir-faire à  acquérir également. Pour autant, les études en e-learning impliquent de s’adapter. Contrairement au présentiel, les intervenants comme les enseignants ne peuvent pas (ou alors sous une autre forme) accompagner individuellement chaque apprenant.

 

Se rattacher à la réalité du travail et du quotidien, une nécessité renforcée pour l’e-learning

 

Si l’Institut F2I s’est adapté à cette période particulière, en s’organisant pour être aux côtés de ses étudiants, nous n’avons pas attendu cette situation pour prendre conscience des atouts du e-learning. La plateforme e-learning de l’Institut F2I permette déjà d’apprendre à distance afin de maitriser un sujet lié à l’univers numérique mais aussi d’acquérir les bases ou se perfectionner dans l’apprentissage d’un logiciel.

En tant qu’école Web & Informatique, nous avons identifié les atouts de cet enseignement à distance, qui permet notamment de s’affranchir de toutes les contraintes matérielles. En donnant la possibilité aux étudiants d’accéder 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux contenus des cours, le e-learning s’impose comme la solution idéale pour apprendre à son rythme. Cette adaptabilité permet de compenser en partie l’absence du référent. Il ne s’agit aucunement de travailler et d’étudier seul, mais bien d’apprendre à gérer cette autonomie totale en apparence.

 

De l’alternance au Blended Learning, des adaptations pour le futur des études supérieures dans le numérique

 

En généralisant le recours au e-learning à tous les étudiants / apprenants, cette période particulière aura au moins le mérite de souligner l’importance de l’intervention de chaque enseignant et/ou intervenant. C’est dans ces conditions particulières, que les étudiants prennent pleinement conscience de l’importance de la mise en situation et des échanges directs, qui peuvent être tissés avec le personnel enseignant.

C’est pourquoi, même si le e-learning représente une véritable opportunité tant pour les lycéens que pour les étudiants ayant opté pour des études dans le numérique, il ne doit pas « couper » ceux-ci de la réalité du terrain. Bien souvent, les étudiants ont choisi de suivre leurs études en privilégiant la voie de l’alternance, et cela garantit ainsi de rester en phase avec les attentes des acteurs économiques. Celles et ceux, ayant opté pour une voie plus conventionnelle avec la des études en Initiale, retrouvent cette confrontation aux exigences des entreprises au cours des stages, qu’ils sont amenés à effectuer.

Enfin, en dehors de cette période si particulière, recourir au e-learning n’implique pas de supprimer toute interaction directe entre les enseignants et les étudiants, et une plateforme de e-learning n’empêche aucunement l’organisation de certains modules en présentiel. On évoque cette combinaison sous le terme de Blended Learning.

 

Si ces évolutions sont devenues obligatoires et immédiates aujourd’hui, elles existent néanmoins depuis des années, et étudier en 2020 ne peut être comparé aux études poursuivies par les étudiants du début du XXème siècle. Anticiper et s’adapter aux nouvelles attentes mais aussi aux innovations, voilà un enjeu majeur pour les Instituts de formation, et cet enjeu est mis en avant par les conditions exceptionnelles, que nous traversons. Depuis 1998, l’Institut F2I est engagé dans cette adaptation permanente, en répondant aux nouveaux besoins des entreprises (par exemple avec des cursus spécialisés dans les innovations telles que la Blockchain) mais aussi aux attentes des étudiants (ils sont 7de plus en plus nombreux à rechercher un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage pour pouvoir mener à bien leur projet d’études). Nul doute que les mois à venir feront émerger de nouvelles tendances en la matière.

 

Selon vous, quelles seront les nouvelles tendances en matière d’études supérieures dans le numérique ? Le e-learning va-t-il continuer à se généraliser ou va-t-on vers une voie médiane comme le Blended Learning ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.