Alors que les études en alternance ont connu un véritable boom depuis le début de la crise sanitaire, les étudiants, eux, prennent conscience qu’outre la forme de financement que l’alternance représente, ce choix constitue aussi un atout incontestable pour renforcer sa capacité à bien préparer son insertion professionnelle.

 

Choisir l’alternance, une décision aussi importante que le choix de ses études

A quelques jours seulement de l’ouverture de Parcoursup, le site d’orientation sur lesquels les lycéennes et lycéens vont formuler leurs vœux pour la rentrée 2022-202, les jeunes générations sont déjà concentrées sur leur avenir. Dans quelques semaines ou quelques mois, ils devront choisir leur cursus, que ce soit pour obtenir un diplôme d’Etat comme le BTS SAM (Support à l’Action Managériale) ou pour finaliser leurs études supérieures en devenant Expert Digital Marketing, un diplôme reconnu comme Bac + 5. Dans tous les cas, leur choix va se faire en fonction de leurs propres aspirations et de la « vitalité » du secteur d’activité. Ce choix conditionne leur avenir professionnel.

Bien qu’il soit difficile et même impossible de répondre à toutes les questions qui peuvent se poser, force est de constater qu’entre le choix de la filière, le choix du diplôme et celui de l’Institut d’Enseignement supérieur, les futurs étudiants doivent également se prononcer sur les modalités qui organiseront leur cursus, entre la formation initiale, les études en alternance et même désormais les études en distanciel. Outre la solution de financement des études que représente la signature d’un contrat de professionnalisation, s’engager dans des études en alternance constitue une décision engageante à plus d’un titre.

 

Étudier en alternance, la promesse d’une première expérience significative

Quel que soit le niveau d’études du cursus sélectionné et indépendamment du diplôme visé, l’étudiant devra, à l’issue de ses études supérieures, être opérationnel pour pouvoir envisager sereinement son insertion professionnelle. A ce titre, un ou plusieurs stages en entreprise sont imposés au cours des études, lorsque les étudiants ont privilégié la voie initiale. En revanche, signer un contrat de professionnalisation constitue bien davantage qu’une simple découverte et même bien plus qu’une immersion dans la vie professionnelle.

D’un côté, en alternant période de formation en centre de formation et période de professionnalisation en entreprise, l’apprenti ou l’alternant renforce l’assimilation des compétences et des connaissances inculquées, en les conciliant avec les apprentissages issus de ses périodes en entreprise. L’approche est plus globale, donnant à l’étudiant une vision plus réaliste de l’organisation du travail aujourd’hui. Et à une époque, où l’organisation agile et le travail en mode projet sont privilégiés, cette vision étendue constitue un atout incontestable pour la suite de son parcours professionnel.

D’un autre côté, la professionnalisation offre la garantie à l’alternant d’enrichir son « carnet d’adresses » . Outre son entreprise d’accueil, il est en lien régulier avec les multiples prestataires de cette dernière mais aussi avec les éventuels clients et / ou fournisseurs de celle-ci. En d’autres termes, son insertion professionnelle sera plus aisée que pour un étudiant n’ayant pas pu développer son relationnel.

 

Les études en alternance, un atout pour les étudiants et pour la société

Si les étudiants sortent gagnants de ce choix des études en alternance, les entreprises d’accueil ont-elles-aussi intégré cette possibilité comme un levier de diversification dans leur stratégie de recrutement. Un effet, qui a été renforcé depuis le début de la crise sanitaire, pendant laquelle les autorités publiques ont multiplié les incitations notamment financières pour le recrutement d’étudiants en alternance.

Enfin, dans un rapport, le cabinet Asterès conclut que l’apprentissage et l’alternance permettent de générer sur une période de 4 ans 425.000 emplois supplémentaires ainsi que 41 milliards d’euros de valeur ajoutée. Et lorsque le même rapport estime le bénéfice de ces études en alternance sur les finances publiques à 11 milliards d’euros, c’est notamment en raison d’une employabilité plus forte des alternants et une capacité à s’insérer dans leur projet professionnel de manière plus rapide. Une démonstration financière à ces avantages listés ci-dessus à privilégier l’alternance pour un étudiant.

Leave a Comment