C’est par la formation initiale et continue, que les étudiants d’aujourd’hui deviendront les experts du web de demain. La formation professionnelle peut contribuer à cette évolution, comme elle doit aussi permettre à celles et ceux, qui ne peuvent pas justifier d’une expérience ou d’une formation, d’évoluer grâce à l’acquisition de compétences. En cherchant à satisfaire toutes les demandes, la formation garantit ainsi à chacun la possibilité d’évoluer dans son parcours professionnel mais aussi la possibilité pour les entreprises de trouver des profils susceptibles de satisfaire à leurs demandes.

La formation professionnelle, un apprentissage pour tous pour évoluer

Bien que l’on évoque souvent, parlant de la formation professionnelle, les sessions formant les futurs experts du web, ces apprentissages doivent être adaptées à chacun, nécessitant ainsi des formations continues accessibles à celles et ceux, qui ne peuvent justifier d’aucune formation initiale ni d’aucune expérience. Cette ambition universaliste est bénéfique non seulement aux salariés les plus fragiles mais aussi aux entreprises, soucieuses de trouver des profils capables de répondre à leurs attentes.

Quel public pour quelle formation ? Une question qui en dit long sur nos sociétés !

En réformant le Compte Personnel de Formation (CPF) et plus généralement tout le système de la formation professionnelle et de l’apprentissage, le gouvernement a clairement indiqué la priorité des années à venir : faire des compétences le nouveau socle sur lequel doivent se construire les plans de carrière. Chacun doit pouvoir choisir librement son avenir professionnel, et la formation continue doit permettre de corriger les erreurs d’orientation ou les lacunes en matière de formation initiale. Bien évidemment, la réforme s’est appuyée sur les nouvelles attentes des entreprises et sur la transformation du marché du travail, mais elle a tenu compte de ces nouveaux métiers, dont le nombre est appelé à se multiplier dans les années à venir. Les métiers du web dont concernés au premier chef par ces nouvelles dispositions, même s’ils ne sont pas les seuls. Mais tous les salariés ne sont pas égaux devant la formation continue.

Évoluer en compétences grâce à la formation et à l’expérience, une opportunité pour tous ?

Qu’il s’agisse de trouver une formation diplômante pour devenir un expert de la sécurité digitale ou une entreprise pour accueillir un étudiant en alternance pour qu’il puisse suivre un cursus répondant à ses propres attentes, l’Institut F2I pourra apporter des solutions concrètes et adaptées à toutes les situations. Dans tous les secteurs d’activité, les entreprises et les étudiants pourront parvenir à leurs fins en acquérant des compétences pour les uns et en apportant des réponses concrètes aux besoins pour les autres. On pourrait donc croire, que cette formation initiale ou continue reste un droit accessible à tous. Pourtant, une partie de la population ne peut pas s’appuyer sur une formation initiale suffisante pour prétendre pouvoir suivre un apprentissage supplémentaire. Le plus souvent, ces « exclus de la formation », souvent présentés sous le qualificatif de « Décrocheurs », sont âgés de moins de 25 ans. La situation explique ainsi la multiplication des dispositifs existants pour cette partie de la population. En prenant en charge une formation initiale diplômante, les autorités publiques entendent ainsi ouvrir de nouveaux débouchés à ces décrocheurs, notamment par le biais de l’alternance ou de l’apprentissage.

Répondre à toutes les attentes en matière de formation, une mission essentielle de l’institut F2I

De nouvelles mesures ont été prises pour celles et ceux, qui ne peuvent justifier d’aucune formation ni d’aucune expérience, tout en ayant dépassé cet âge fatidique de 25 ans. Pour les 25-30 ans, de nouvelles structures sont en cours de création, afin de leur permettre de suivre une formation diplômante, qui leur permettrait d’évoluer et d’ambitionner un nouveau départ dans la vie professionnelle. C’est en s’attachant à accompagner tous les salariés, quel que soit leur niveau de formation et leur expérience, que la formation continue pourra s’imposer comme un levier efficace pour corriger, ou au moins atténuer, les erreurs d’orientation ou les « accidents de parcours ». Du titre d’Expert Digital Blockchain à la capacité à écrire et lire correctement, chaque formation doit permettre aux salariés concernés d’évoluer en compétences et aux entreprises de trouver des profils susceptibles de les aider dans leur projet de développement. Et c’est aussi ce caractère universel et égalitaire de la formation continue, que la dernière Réforme a voulu renforcer.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.