Les métiers du web se multiplient depuis de nombreuses années, et pourtant, les étudiants sont appelés à prendre du recul pour ne pas se concentrer que sur leur seule spécialisation. Avoir une bonne connaissance de l’ensemble des thématiques induites par un projet Web s’impose alors comme un atout et bientôt comme une nécessité.

 

Etudes ou formation pour les métiers du web de demain, la garantie d’une carrière passionnante

Doit-on revenir sur les opportunités initiées par la transformation digitale des entreprises ou sur les nouvelles voies ouvertes par la digitalisation de nos économies ? Toujours est-il, que tous les acteurs économiques ont conscience des enjeux et des défis, auxquels devront se confronter les futurs experts du Digital. S’engager dans une formation dans le Web représente une véritable opportunité pour les salariés en quête d’une reconversion professionnelle réussie mais aussi pour les étudiantes et les étudiants, qui s’imaginent un avenir prometteur et passionnant.

Pourtant, bien qu’une grande partie des métiers du web de demain n’existe pas encore aujourd’hui (certains spécialistes estiment que 2 métiers sur 3 dans les 20 prochaines années n’existent pas encore aujourd’hui), tous les prétendants à ces futurs emplois se doivent de se spécialiser dans un domaine. Les formations proposées par L’Institut F2I répondent à cette double exigence de la spécialisation et de l’expertise. Vouloir obtenir un diplôme Bac +5 reconnu par l’Etat avec le titre d’Expert en ingénierie Systèmes & réseaux garantit de multiples opportunités pour répondre aux exigences des entreprises. Mais cette expertise et cette spécialisation ne suffisent plus à contenter les acteurs économiques, qui sont, eux aussi, contraints de s’adapter aux évolutions du marché du travail.

 

Les métiers du web, des opportunités pour les profils en T

Aujourd’hui, les métiers du web impliquent nécessairement une transversalité et cette caractéristique a été décrite, dès le début des années 1990 avec la théorie des profils en T. Purement symbolique, cette approche souligne deux aspects essentiels des métiers du web actuels et à venir :

  • Des compétences spécifiques comme la maitrise du codage, l’expertise en Webmarketing, ou encore la parfaite connaissance de la Blockchain. Elles trouvent leur place dans la barre verticale du T.
  • La compréhension globale des problématiques du Digital et du Web, exigeant cette complémentarité entre tous les professionnels concernés. Un expert du référencement ne peut garantir un travail efficient, que s’il connait les exigences du Webdesign mais aussi de la cybersécurité. Voilà donc la barre horizontale du T qui se dessine.

 

Et de plus en plus, ces profils en T, ou cette capacité à comprendre les projets web dans leur globalité, s’imposent comme ayant autant d’importance que les compétences techniques elles-mêmes. Et cette transversalité n’est pas exigée que des seuls responsables de projets mais bien de tous les métiers du web, participant au développement de ces derniers.

 

La transversalité des métiers du web, vers l’identification des soft skills les plus recherchés

Les candidats à ces métiers du Web doivent donc faire preuve d’une approche globale et donc afficher une parfaite connaissance de toutes les fonctions nécessaires à la conduite d’un projet. On ne peut toutefois rattacher cette approche, cet état d’esprit d’une compétence technique propre, tout comme il est difficile de soutenir que cette complémentarité appartienne à ces Soft Skills, qui sont de plus en plus plébiscitées par les entreprises. Entre savoir-faire technique et savoir-être, la transversalité induite par ces nouveaux métiers du web est appelée à se généraliser et à se renforcer. Comment pourrait-il en être autrement, alors que les innovations d’aujourd’hui conditionnent l’apparition de ces nouvelles fonctions, qui seront si recherchées par les entreprises ? en d’autres termes, celles et ceux, qui veulent participer à ces projets ambitieux dans l’univers du Digital, se doivent avant de faire preuve de leur capacité dans un domaine spécifique, démontrer leur capacité à comprendre le projet dans sa globalité.

Bien évidemment, les différents cursus, proposés par l’Institut F2I, spécialisé dans les formations numériques et informatiques, s’appuient sur cette approche globale et/ou complémentaire, mais cela suppose aussi et surtout une prise de conscience de la part des étudiants. Ces derniers se doivent de travailler leur curiosité et leur connaissance des multiples problématiques liées à la concrétisation d’un projet Web.

Et vous, avez-vous conscience de cette importance de la transversalité ? Pensez-vous vous aussi, qu’elle est appelée à prendre encore plus d’importance pour des stratégies de développement plus efficientes ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.