Même si la donne est en train de changer, les étudiants tout juste diplômés craignent d’éprouver les pires difficultés pour trouver leur premier emploi. Si la discrimination liée à l’âge peut inquiéter les étudiants, elle se ressent nettement moins, voire disparait totalement, s’agissant des études dans le numérique.

 

L’âge, la première discrimination quand il s’agit de décrocher un emploi

Bien souvent, lorsque l’on évoque le marché du travail et les discriminations, on pense immédiatement à celles définies par rapport au sexe des candidats et candidates. La discrimination des femmes au travail reste un sujet de société, mais il existe une discrimination encore plus importante : l’âge. En effet, les entreprises hésitent, lorsqu’elles procèdent au recrutement d’un nouveau collaborateur, de choisir :

  • Les jeunes étudiants tout juste diplômés, estimant que leur inexpérience peut leur être préjudiciable
  • Les salariés de plus de 50 ans, estimant que les plus expérimentés représentent un cout trop important et un pari risqué sur l’avenir à court et moyen terme.

L’ étude ADP The Workforce View in Europe 2020  confirme cette discrimination à l’embauche liée à l’âge. Plus d’un tiers des Françaises et des Français estiment qu’ils en ont déjà été victimes. Et ce constat pourrait encore s’aggraver dans les semaines et les mois à venir, avec la crise économique qui sévit actuellement.

 

Le recrutement dans le Digital, une discrimination à l’âge encore plus importante

Si l’âge est donc devenu la première cause de discrimination à l’embauche, le phénomène n’est pas récent puisqu’une étude du CAIRN en 2006 pointait déjà cette problématique comme profondément injuste. En revanche, force est de constater, que cette discrimination, même si elle est toute aussi importante, prend d’autres formes pour tous les métiers du numérique.

La transformation numérique a en effet induit de nombreux changements dans les méthodes et l’organisation même du travail. Aujourd’hui, un expert Digital Marketing est non seulement formé à ces outils innovants mais acquiert également les compétences pour s’adapter aux évolutions incessantes, comme par exemple avec l’Intelligence artificielle et / ou le machine Learning.  Cette capacité à s’adapter en permanence renforce la discrimination liée à l’âge pour les salariés les plus expérimentés, tout en offrant une prime d’efficacité aux jeunes diplômés.

 

Obtenir un diplôme, le gage d’une embauche rapide dans les métiers du numérique

Se former aux métiers du Web et du Digital implique de concilier connaissances et compétences techniques d’une part mais aussi capacité à être rapidement opérationnel d’autre part. Du BTS NDRC au diplôme Bac + 5 d’Expert Digital UX / UI Design, les études dans le Web réunissent cette double priorité. Et pour renforcer cette capacité à être opérationnel dans les meilleurs délais, de plus en plus d’étudiants choisissent la voie des études en alternance. Non seulement, ils acquièrent une première expérience professionnelle significative en signant un contrat de professionnalisation, mais ils peuvent aussi mieux comprendre les exigences des acteurs économiques, et ainsi mieux leur répondre.

C’est ce que confirme un rapport de la DARES, publié en fin d’année 2019. Près d’un quart des salariés du numérique (22 % exactement) ont moins de 30 ans, et la moyenne d’âge des salariés du secteur est estimée à 39 ans. Cette « prime » offerte aux étudiants diplômés dans le domaine du Digital s’explique aussi en partie par la multiplication des compétences à acquérir (et donc des études à choisir). C’est ainsi que si 42 % des salariés français sont des diplômés de l’enseignement supérieur, cette part représente 83 % des salariés du numérique.

Plus de 8 salariés sur 10 dans le numérique sont des diplômés du supérieur

C’est donc un élément probant, qui souligne que contrairement à d’autres secteurs d’activité, les jeunes diplômés dans le secteur du Digital ne connaissent pas (ou beaucoup moins) de discriminations liées à leur âge notamment.

 

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.