Si la transformation numérique de nos sociétés est une réalité depuis de nombreuses années, elle a pris une dimension encore plus importante ces dernières semaines. Tout s’accélère, et les experts du Web de demain doivent pouvoir répondre aux nouvelles exigences des entreprises. Et les études dans le numérique et le Digital sont présentées par tous les spécialistes comme un des principaux leviers d’action.

 

L’accélération inédite de la transformation digitale en 2020

 

A l’occasion du relancement de l’économie nationale, de nombreux acteurs de la vie économique appellent à une réflexion en profondeur sur les conditions et les modalités de cette reprise. Certains appellent à des avancées significatives en matière de relance durable, alors que d’autres soulignent la nécessité de redoubler d’efforts en ce qui concerne la transformation digitale de nos sociétés. C’est le cas notamment de France Digitale, une association spécialisée en la matière et regroupant investisseurs et start-ups.

L’association a remis une proposition de plan de relance et d’accompagnement de la digitalisation le 26 mai dernier au gouvernement, un projet au nom évocateur : Alt.ernatives. Nicolas Brien, CEO de France Digitale, a expliqué cette nécessité en soulignant que le confinement a induit une accélération inédite de cette digitalisation, et ce partout dans le monde. Il explique ainsi qu’en France, « le nombre de télétravailleurs a été multiplié par 10, le volume du commerce en ligne a doublé ; les cyberattaques multipliées par 4… »

 

L’ambition de renforcer la formation aux métiers du Web et du Digital

 

Contrairement aux multiples plans de soutien, qui existent aujourd’hui dans de nombreux secteurs d’activité, le Digital a plus besoin d’un accompagnement. Et c’est ce qu’a révélé le projet de l’association. En effet, entre les élèves qui ont parfois peiné à suivre un enseignement à distance, et les grands groupes du CAC 40 qui ont été freinés dans leur volonté de faire travailler leurs salariés, faute de matériel et/ou d’outils adaptés, les besoins concernent toute la société.

La France a besoin d’un réseau et de structures efficientes mais le pays a également besoin de professionnels du Web, de mieux en mieux formés et spécialisés dans tous les aspects du Digital. Impossible en effet de garantir une progression durable du e-commerce sans la formation de pros du Webmarketing. Il en va de même pour se protéger contre les cyberattaques, puisque les experts en Cyber Sécurité se doivent de pouvoir déjouer les offensives les plus innovantes.

 

Choisir des études dans le numérique, une opportunité de plus en plus attrayante pour les étudiants

 

Les étudiants d’aujourd’hui sont de plus en plus nombreux à vouloir choisir des études dans le numérique. Ce n’est pas par hasard, puisque le secteur reste le premier créateur net de CDI en France. En outre,, une récente étude de l’APEC souligne que l’informatique au sens large, incluant ces métiers du Web et du Digital, s’impose à la première place des débouchés pour les jeunes diplômés. Choisir d’entreprendre des études dans le numérique représente donc une véritable opportunité attrayante pour les étudiants, tout en répondant à un enjeu devenu national ces dernières semaines : garantir la souveraineté digitale de la France.

C’est pour ces raisons notamment, que France Digitale ne demande pas un financement massif du secteur, mais un assouplissement de certaines règles. La formation fait partie des priorités à engager dès à présent.

Le pays a besoin d’experts reconnus, et les cursus permettant de décrocher un diplôme  Bac + 5 notamment doivent permettre de pallier à toutes les exigences des acteurs économiques. Mais l’ensemble des collaborateurs a besoin de gagner en compétences, et cela passe aussi par une incitation à destination des étudiants à choisir des formations courtes, spécialisées dans le numérique comme les différents BTS proposés par l’Institut F2I notamment. Enfin, parce que la formation doit s’adapter en permanence aux évolutions induites par cette transformation digitale, la formation continue doit s’intensifier dans les années à venir.

Enfin si la formation et les études sont des enjeux essentiels pour réussir à franchir un nouveau cap, le projet de France Digitale propose également la mise en place d’un fond dédié aux entreprises, décidant de s’engager dans cette transformation digitale. C’est donc un véritable Big Bang des métiers du Web et plus généralement de l’écosystème du Digital, qui est mis en avant. Un Big Bang, qui a déjà commencé et dont les conséquences seront à la hauteur des décisions prises aujourd’hui.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.