Aujourd’hui, les étudiants sont de plus en plus nombreux à choisir la voie de l’indépendance, une fois leurs études supérieures terminées. Devenir freelance constitue alors autant une adaptation à un marché du travail en pleine mutation qu’une réponse aux aspirations des étudiants mais aussi aux besoins actuels des entreprises. Étudier pour devenir indépendant est désormais acceptable et accepté, et cette tendance est appelée à perdurer.

 

Entre le régime de la micro-entreprise, le régime général de la création d’entreprise, la possibilité de devenir consultant freelance ou de privilégier l’activité libérale, les nouveaux travailleurs se sont adaptés à une évolution profonde et continue du marché du travail. Cette évolution répond en grande partie aux nouvelles attentes des étudiantes et étudiants, pour lesquels le travail en tant qu’indépendant représente la garantie d’une plus grande liberté. C’est d’autant plus vérifiable pour les fonctions très spécialisées, nécessitant une grande expertise et donc une solide formation initiale (BAC +5 et plus). Blockchain, Cybersécurité, Intelligence artificielle, Webmarketing, … constituent des secteurs d’activité, particulièrement impactés par cette multiplication des travailleurs indépendants. Mais si l’indépendance suscite les ambitions des jeunes générations, elle répond aussi à des besoins récurrents de la part des entreprises, en quête permanente de plus d’originalité, de plus de flexibilité et de plus de rentabilité.  Tout concourt ainsi à accroitre le nombre d’étudiantes et d’étudiants, décidant de renoncer au travail salarié une fois leur diplôme obtenu.

 

Salarié ou indépendant, l’activité professionnelle en France en pleine transformation !

Depuis longtemps, le marché du travail évolue pour s’adapter aux propres changements de la société. Bien au-delà des nouveaux métiers engendrés par la transformation numérique ou la transition écologique notamment, les manières de travailler mais aussi les organisations des entreprises se transforment en profondeur. Et ces évolutions ont tendance à s’accélérer depuis plusieurs années, afin notamment de répondre aux aspirations des jeunes générations. Les étudiants, se préparant à leur entrée sur le marché du travail, n’attendent pas la même chose que leurs ainés, et les Millenials nourrissent ainsi de nouvelles ambitions.

La transformation digitale explique en grande partie les nombreux métiers, qui se sont développés depuis une ou deux décennies mais aussi ceux, qui devraient voir le jour dans les années à venir, qu’il s’agisse d’intelligence artificielle ou de webmarketing. Et selon l’étude de Dell et l’Institut pour le futur, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas aujourd’hui. Mais quel que soit le secteur d’activité, les entreprises ont donc dû apprendre à faire appel à des experts très spécialisés, tout en renforçant leur flexibilité et leur capacité à s’adapter. La délégation des tâches est devenue caractéristique du monde du travail moderne. Ces tâches actuelles, nécessitant par nature des expertises nouvelles, ont engendré, pour les entreprises, la nécessité de se faire accompagner / assister.  Cela a conduit à rompre la traditionnelle prépondérance du salariat traditionnel, impliquant un parcours professionnel évolutif au sein de la même entreprise. En acceptant de succomber au mode de travail en type projet et surtout collaboratif, les entreprises ont accepté de renoncer au sacrosaint lien de subordination, constitutif de l’activité salariée, pour profiter des atouts de l’activité non-salariée.

Il suffit pour s’en rendre compte de constater l’explosion du nombre de freelances, qui a bondi de plus de 145 % en une dizaine d’années. Portage salarial, statut d’auto-entrepreneur puis de micro-entrepreneur, professions libérales, …, toutes les formes permettant de travailler de façon indépendante ont connu un essor conséquent, et comme nous le verrons ci-dessous, ce travail autonome et indépendant impacte plus encore le domaine de la tech et des nouvelles technologies.

 

Du statut d’étudiant au travail en freelance, quand étudier prépare à devenir plus indépendant

Aujourd’hui, le choix d’orientation des étudiantes et des étudiants se fait le plus souvent en choisissant un métier précis (Expert SEO, Community Manager, …) ou par rapport à une fonction définie (domaine de la cybersécurité, du marketing digital, …). Dans tous les cas, les étudiants ont pris conscience de l’importance de se spécialiser d’une part mais aussi de la nécessité d’apprendre à évoluer en permanence d’autre part. Leur parcours professionnel ne sera plus aussi linéaire que celui de leurs aïeux. Les records battus par le nombre de signature des contrats de professionnalisation pour suivre des études en alternance traduisent   cette ambition d’être plus opérationnel mais aussi l’envie d’être prêt à évoluer. L’organisation et les modalités des études supérieures participent à cette recherche d’efficience, et le cursus pour devenir Expert Architecte Web comme le BTS Communication prépare les apprenants à avoir la capacité de remplir les missions, qui leur sont assignées dès leur intégration.

Parce que les tâches sont de plus en plus spécialisées, et parce que les acteurs économiques ont adopté ce fonctionnement en mode collaboratif, les étudiants savent qu’ils devront évoluer au cours de leur parcours professionnel, s’ils souhaitent optimiser leur évolution. Certains, et ils sont de plus en plus nombreux, prennent conscience de la valeur ajoutée, qu’ils sont capables d’apporter à bien des entreprises. Cette prise de conscience peut alors les conduire à   vouloir travailler en freelance ou tout au moins à être indépendant (Par exemple, avec une entreprise de portage salarial, l’étudiant peut tester son projet et vérifier la viabilité de ses aspirations.)

Outre ces aspirations liées à l’évolution du marché du travail s’ajoutent de nouvelles aspirations des jeunes générations. Travailler à son compte, quelle que soit la forme juridique choisie (auto-entrepreneurs, société de portage salarial, micro-entreprise, entreprise individuelle, …), assure aussi de satisfaire à la recherche d’autonomie d’une part et à celle de sens) son activité professionnelle d’autre part. Ces deux attentes caractérisent les nouvelles aspirations des étudiants, et les entreprises elles-mêmes tentent d’y répondre en développant leur stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ou en renforçant leur image de marque employeur.

 

Consultant informatique ou freelance informatique, une tendance de fond pour ce secteur d’activité

On recensait en France, en 2019 plus de 1.3 millions de freelances et près de 4 millions de travailleurs indépendants. Si une partie des travailleurs indépendants résulte d’une « ubérisation » de notre société, il ne faut pas négliger que dans la très grande majorité des cas, travailler de manière indépendante représente un choix réfléchi et assumé. 90 % des freelances avouaient ainsi, en 2019, avoir choisi leur propre statut. Cela confirme cette aspiration des étudiants d’aujourd’hui à pouvoir travailler en toute indépendance.

En revanche, cette progression spectaculaire du nombre de travailleur indépendant, bien qu’elle concerne presque tous les secteurs d’activité, se concentre sur certaines fonctions, au premier rang desquels l’informatique et la Tech représentent une véritable locomotive. Pour les étudiants, trois constats participent à cette aspiration à devenir des consultants indépendants : 

  • La transformation numérique concerne toutes les entreprises, et la crise sanitaire a incité de nombreuses entreprises à renforcer leurs efforts en la matière
  • Certaines spécialisations dans ces nouvelles technologies et/ou outils innovants constituent des besoins ponctuels pour les entreprises, impliquant un recours à une structure indépendante
  • Travailler de façon autonome répond aux aspirations des plus jeunes générations, qui font de la quête de sens (gestion de l’emploi du temps, …) un critère pour choisir leur avenir professionnel

 

Travailler comme indépendant, une réponse aux attentes actuelles des entreprises

Si devenir freelance ou privilégier une forme de travail indépendant répond aux aspirations des étudiantes et des étudiants, cela correspond aussi à une demande des entreprises, surtout dans ces domaines du numérique d’un côté et du commerce et marketing de l’autre.

Pour les entreprises, il a fallu apprendre à réagir à une concurrence de plus en plus forte tout en répondant aux nouvelles attentes des consommateurs. Ces derniers attendent de leurs entreprises préférées une différenciation et des engagements en lien avec leurs propres aspirations. Ces mêmes aspirations peuvent conduire  les étudiants à travailler en tant qu’indépendant. Pour les entreprises, ce nouveau paradigme impose la quête d’originalité, pouvant les conduire à trouver un freelance. En faisant appel à un consultant indépendant, les entreprises répondent à un besoin d’expertise ponctuel, tout en s’assurant d’un œil nouveau et d’un regard plus critique. Les prestataires indépendants répondent à cette recherche de différenciation.

D’un autre côté, en fonction de sa taille et de sa stratégie, une entreprise peut ne pas éprouver le besoin d’un expert UX/UI ou d’un spécialiste de la Cybersécurité de manière permanente. Une fois le projet terminé, les attentes de l’entreprise peuvent alors se réduire de manière conséquente, rendant l’embauche d’un nouveau collaborateur moins attrayante que par le passé. En revanche, faire appel à des travailleurs non salariés offre une garantie de flexibilité, répondant aux contraintes matérielles et budgétaires des entreprises.

Enfin, depuis le début de la crise sanitaire, les entreprises, notamment dans le domaine des postes d’encadrement liés au projet IT, ont du apprendre à gérer le travail à distance, le télétravail. Les avantages et inconvénient de cette nouvelle organisation imposée ont permis de souligner les atouts du travailleur autonome, capable de remplir son rôle à distance.  Les formes de travail se sont considérablement transformées à cette occasion, et le lieu de travail n’est plus depuis lors considéré comme un passage obligé. Le traditionnel contrat de travail et le statut de salarié ont cédé leur place au statut de travailleur indépendant et au contrat de prestations de services. Les free-lances se sont ainsi multipliés pour répondre aux besoins actuels des entreprises.

 

 

 

 

Leave a Comment