Les débouchés après la 1ère année Manager du Business Development

Titre RNCP (Registre National des certifications professionnelles) de niveau 7 et reconnu comme un diplôme BAC + 5, le titre de Manager du Business Development s’obtient après deux années d’études, suivies exclusivement en alternance. Répondant aux nouveaux défis des stratégies de développement pour les entreprises, de la start-up à la multinationale, ces études supérieures forment les étudiants à pouvoir prendre la responsabilité des principales missions commerciales de l’entreprise. Ainsi, à l’issue de leurs études, les jeunes diplômés peuvent occuper de nombreuses fonctions, et s’assurer ainsi de débouchés conformes à leurs propres aspirations.

Un cursus en deux ans pour décrocher le diplôme de Manager du Business Development

Accessible aux titulaires d’un bac +3 ou d’un niveau reconnu comme équivalent, ce cursus consacré au développement commercial de l’entreprise se déroule sur une durée de deux ans. Les objectifs sont ambitieux puisque le futur Business Développer doit acquérir bien plus que des compétences commerciales. Assurer le développement commercial de son entreprise implique ainsi pour le jeune diplômé de pouvoir :

  • Améliorer significativement les processus et l’organisation de l’entreprise, afin d’en accroître l’efficience et la productivité 
  • Anticiper les évolutions à venir en trouvant de nouveaux services, de nouvelles opportunités, de nouveaux marchés, … pour augmenter l’activité et donc le chiffre d’affaires.

A la fois chef de projet et directeur commercial, le Business Development Manager doit donc faire bien plus que définir une stratégie, et il doit donc pouvoir s’appuyer sur une connaissance globale du marché d’une part et de l’entreprise d’autre part. Cela explique, que le programme de cette formation commerciale soit aussi dense que varié  ( politique, commerciale, développement du portefeuille clients, gestion des appels d’offres, des actions commerciales, management d’équipe (force de vente, négociation, prospection, fidélisation, …)

Pour pouvoir acquérir toutes ces compétences commerciales et techniques au cours de cette formation supérieure, l’étudiant ou l’étudiante doit suivre cette dernière en alternance, en signant un contrat de professionnalisation avec une entreprise d’accueil. Alternant 3 semaines en entreprise et une semaine en formation, l’apprenant peut ainsi acquérir une véritable expérience professionnelle, une première expérience commerciale.

Quels sont les débouchés avec le titre de Manager du Business Development ?

Spécialiste reconnu du processus de vente (B2B ou B2C) et de la relation-client, le responsable du développement commercial, venant d’obtenir son diplôme, peut prétendre occuper plusieurs fonctions dans la sphère de l’activité commerciale du groupe ou de l’entreprise visée. Ces missions peuvent varier en fonction du secteur d’activité, de la taille de l’entreprise (Multinationale avec un service export, PME locale en quête d’un Plan de développement, …) mais aussi de la stratégie d’entreprise. Les missions principales, qui lui sont assignées, peuvent ainsi évoluer avec le temps et aussi en fonction des opportunités commerciales. Ainsi les étudiants pourront postuler à des offres de :

Directeur du développement ou Business developper

Chargé du développement commercial de l’entreprise, ce développeur commercial va devoir s’appuyer sur les techniques commerciales apprises pour élaborer une stratégie. Développer le chiffre d’affaires reste un de ses principaux objectifs commerciaux. Il pourra s’agir de conquérir de nouveaux marchés, de développer son portefeuille, d’optimiser les fonctions commerciales de l’entreprise voire d’élaborer un plan stratégique sur le moyen et le long terme. Les objectifs de vente ne doivent pas lui faire oublier qu’il est avant tout chargé de développer l’entreprise en elle-même. b>Cette vision stratégique s’appuiera avant tout sur une maîtrise des besoins des clients et sur un management efficace des forces de vente de l’entreprise. La fiche-métier d’un responsable du développement des ventes varie grandement d’une entreprise à l’autre.

Ingénieur d’affaire

Dans le domaine BtoB (Business to Business), l’ingénierie d’affaires ne consiste pas seulement à prospecter, négocier et vendre, mais plus à prendre en charge les relations commerciales les plus complexes. Un emploi ingénieur commercial sera ainsi nécessaire pour un modèle International business, avec la prise en charge du programme commercial d’une filiale. Il peut ainsi être rattaché à la direction marketing de l’entreprise ou encore au directeur Grands comptes.

Commerciaux grands comptes ou Responsable grands comptes

Les grands comptes nationaux ou internationaux (Export) de l’entreprise représentent un aspect essentiel du développement commercial. Le jeune diplômé pourra devenir le commercial en charge de ces clients grands comptes, pour lequel le cycle de vente doit être adapté et personnalisé. Il peut aussi prendre en charge la gestion commerciale grands compte en devenant le responsable des équipes techniques et commerciales dédiées. Dans certaines grandes entreprises, cette gestion grands comptes amène le jeune diplômé à ne se consacrer qu’au commerce international.

Direction commerciale, de directeur des ventes à directeur export  

Le diplôme obtenu assure à l’étudiant de pouvoir prendre des postes à responsabilités, en étroite collaboration avec la direction générale de l’entreprise. Il pourra rejoindre la direction marketing ou la direction des ventes, pour des missions de management, de suivi ou de reporting.  Les libellés des postes peuvent changer, mais la performance commerciale reste l’objectif ultime du responsable du développement.