De plus en plus d’étudiants envisagent de devenir entrepreneur, une fois leur diplôme obtenu. Ce constat répond non seulement à des ambitions personnelles mais aussi à une nouvelle façon d’envisager les relations de travail. Alors faut-il faire des études pour réussir sa création d’entreprise ?

 

Etudier ou se former pour devenir entrepreneur, les ambitions des étudiants d’aujourd’hui

En collaboration avec Opinion Way et le CIC, le Mouvement pour les Jeunes et les Etudiants entrepreneurs (MOOVJEE) a interrogé un échantillon d’étudiants et de lycéens de lycées professionnels. Les jeunes répondants se déclarent pour 42 % d’entre-eux motivés à créer une entreprise dans un avenir plus ou moins proche. Et cette ambition de devenir entrepreneur pousse ces mêmes étudiants à entreprendre des études pour pouvoir concrétiser leurs ambitions. Lycéens et étudiants sont conscients que pour réussir dans cette aventure entrepreneuriale, ils pourront et devront compter sur leur capacité de travail (49 %), l’enthousiasme et l’ambition (37 %) et leur capacité à travailler en toute autonomie (38 %). En revanche, ils reconnaissent que le manque d’expérience (48 %) et l’insuffisance des moyens financiers (69 %) représentent deux obstacles, qu’ils devront surmonter. Si tous les secteurs d’activité attirent les ambitions des jeunes d’aujourd’hui, le Digital concentre néanmoins une bonne partie de ces volontés de créer. Ainsi, ils sont nombreux à vouloir obtenir un titre d’Expert en E-commerce et Transformation Digitale.  Mais le choix de suivre un cursus dans une école du Web ou d’intégrer une école de commerce n’est pas la voie privilégiée par cette jeune génération.

 

Une formation ou des études pour optimiser son futur parcours d’entrepreneur

Les formations initiales ou continues restent indispensables pour acquérir les compétences techniques et les compétences métier, nécessaires. Pour 28 % des personnes interrogées, le créateur d’entreprise est avant tout un expert dans son champ de compétences, et les études représentent alors la voie pour parvenir à ses fins.  Mais entreprendre ne se limite pas à une question de compétences. En effet, pour 49 % des sondés, le chef d’entreprise ou l’entrepreneur est avant tout un leader. Il doit donc savoir motiver et mobiliser ses propres collaborateurs mais aussi ses partenaires. Et renforcer son leadership passe nécessairement par une vision globale et transversale du futur chef d’entreprise. En d’autres termes, ce dernier doit être en mesure de comprendre les tenants et les aboutissants de chacune de ces décisions. Ainsi, un expert en stratégie de Marketing digital ne devra pas être ignorant des règles incontournables en matière de sécurité des données notamment. Cette nécessité d’une approche globale se vérifie d’autant plus lorsque le projet concerne l’univers du Digital.

Bien évidemment, 43 % des étudiants et des lycéens interrogés considèrent que l’entrepreneur doit aussi être un passionné, alors que 42 % considèrent qu’il se devra de prendre des risques.

Il ressort donc de cette étude, que les étudiants et lycéens sont conscients des difficultés, qui se dresseront sur leur parcours s’ils choisissent de devenir entrepreneurs. En revanche, ils ont également identifié les deux piliers de leur futur succès à savoir :

  • Des études qui leur permettent d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires ;
  • La capacité à mobiliser collaborateurs et partenaires, afin de progresser plus rapidement

 

Et pour vous, quelles sont les deux compétences prioritaires à développer pour un futur entrepreneur ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.