Entreprendre des études supérieures ou choisir une formation professionnelle, voilà deux tâches qui poursuivent le même objectif : sécuriser le parcours professionnel de chacun et faciliter la reconversion professionnelle ? Des similitudes, que l’on retrouve à bien d’autres niveaux et qui interrogent quant à un rapprochement plus important entre ces études et cette formation continue.

 

Etudes et formation professionnelle, une ambition commune

Alors qu’un mouvement social perturbe le quotidien de nombreux salariés mais aussi d’étudiants depuis plusieurs semaines, la question des retraites soulève bon nombre d’autres problématiques à commencer par la sécurisation du parcours professionnel de chacun. Depuis plusieurs années, une vaste réforme a été entreprise pour insuffler un nouveau départ au domaine de la formation et de l’alternance, et la récente loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel n’en est qu’une des traces les plus visibles.

Pour sécuriser le parcours professionnel de tout un chacun, les autorités publiques ont ainsi décidé de consacrer la suprématie du numérique dans une société en pleine transformation digitale. Le programme des BTS, comme le BTS MCO Management Commercial Opérationnel, s’est adapté à ce nouvel écosystème web et les cursus se sont spécialisés pour répondre aux exigences de plus en plus pointues des entreprises. Ainsi, au terme de ses études, un étudiant peut devenir un Expert UX/UI Design, avec l’obtention d’un diplôme reconnu par l’Etat de niveau Bac +5.  Les étudiants peuvent ainsi satisfaire aux attentes les plus spécifiques des employeurs, et avec la transformation digitale, qui se poursuit, ces attentes évoluent, posant la question de la formation de ces anciens étudiants, devenus collaborateurs de l’entreprise.

 

La formation continue, des études pour les salariés ?

Chaque salarié doit pouvoir aujourd’hui sécuriser son parcours professionnel, et cette ambition, réaffirmée dans les différentes lois de ces dernières années, se traduit par des efforts conséquents en matière de formation continue. Qu’elle soit décidée à l’initiative de l’entreprise ou qu’elle résulte d’une décision du salarié lui-même, chaque formation constitue un véritable cursus étudiant, visant à l’acquisition de compétences et / ou de savoir-faire spécifiques. Bien évidemment, le domaine du numérique et du digital constitue un des domaines, dans lequel les demandes sont les plus nombreuses.

Pour le salarié, il pourra également s’agir d’envisager une reconversion professionnelle en changeant de voie. La mobilisation du Compte Personnel de Formation (CPF) facilite ce choix personnel. Pour l’entreprise, l’accueil d’un nouveau collaborateur impliquera de s’assurer que ce dernier puisse répondre aux exigences spécifiques du poste à pourvoir. Un contrat de professionnalisation permettra à l’entreprise d’accueillir un étudiant en alternance. Considéré comme un collaborateur à part entière, cet étudiant alternant pourra se familairiser avec les habitudes et les méthodes de travail de l’entreprise, tout en acquérant les connaissances nécessaires à l’accomplissement de sa mission. Cela traduit la nécessité d’une formation permanente pour les salariés comme pour les entreprises.

 

Vers une fusion des études initiales avec la formation professionnelle ?

Les innovations techniques et technologiques ont enfin ouvert de nouvelles voies à cet univers de la formation. Les salariés comme les étudiants peuvent aujourd’hui s’affranchir des contraintes matérielles, traditionnellement liées aux périodes de formation et/ou d’études en bénéficiant des atouts du e-learning. C’est en respect de cette même ambition de concilier activité professionnelle et enseignement, que la formation continue se diversifie en permettant aux salariés d’accéder à des formations longues et diplômantes, tout en assurant aux étudiants de pouvoir s’engager dans la voie de l’alternance pour éviter l’écueil d’une théorie trop importante dans les études longues, dans lesquelles ils se sont engagées.

Les études initiales et la formation professionnelle partagent désormais les mêmes valeurs et s’inscrivent dans la même quête de plus de compétences.  C’est dès leur cursus initial, que les étudiants prennent conscience de cette nécessité de formation continue, seule capable de garantir une adaptation optimale de chacune et chacun aux évolutions du marché du travail. La seule interrogation en suspens consiste à savoir sir ce rapprochement ne se renforcera pas dans les années à venir, en donnant naissance à des cursus, regroupant études initiales et formation continue.

Et vous, pensez-vous que l’avenir confortera ce rapprochement entre ces deux aspects de la formation ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.