Manager du Business Development 2e année : le programme

Les études pour devenir Manager du Business Development conduisent les étudiants à acquérir des compétences et des savoir-faire dans de nombreux domaines. Cette formation en alternance, d’une durée de 24 mois, permet la délivrance d’un diplôme BAC +5.

Pour se développer, les entreprises doivent pouvoir s’adapter à un monde en perpétuelle évolution mais aussi et surtout anticiper les menaces et/ou les opportunités à venir. Voilà la double mission du Manager de Business Development. C’est à cette fonction exigeante et ambitieuse que forment ces études supérieures du même nom. A l’issue de cette formation d’une durée de deux ans, les étudiants obtiennent alors un titre certifié RNCP (Registre National des Certifications Européennes) de niveau 7, un diplôme reconnu comme BAC +5. Pour garantir que tous les diplômes soient opérationnels à la sortie de leurs études, ce cursus de Manager du Business Development n’est accessible que par le biais de l’alternance, assurant ainsi une expérience professionnelle significative aux jeunes diplômés.

Une formation pour piloter le développement et la transformation de l’entreprise 

Dans le domaine commercial et marketing, les étudiants, en s’inscrivant dans un cursus de type Bachelor ou Mastères, cherchent certes à acquérir des compétences, mais aussi à attester d’une double-compétence. Ce titre de Manager du Business Development répond à cette double exigence. Les débouchés de ces études de Business Development sont nombreux. Les étudiants pourront postuler à des postes de Business développer, directeur grands comptes, directeur commercial du groupe, Manager international, …

Dans tous les cas, les étudiantes et étudiants sont formés pour pouvoir être opérationnels dès l’obtention de leur diplôme Business Development manager, et cette formation doit leur permettre de :

    • Définir une stratégie marketing et commerciale, en anticipant les opportunités (Stratégie de développement) et en engageant des plans d’action pour conquérir de nouveaux clients, de nouveaux marchés, …
    • Concilier celle-ci avec la stratégie d’entreprise (Développement international notamment ou diversification des activités) 
    • Optimiser l’activité commerciale et marketing de l’entreprise, tant en ce qui concerne les processus et les outils, que pour ce qui relève de l’organisation même des équipes
    • Dans le domaine marketing et commercial, être en mesure de prendre en compte la diversité des tâches et des missions de l’entreprise (Grands comptes du secteur et ventes complexes, tâches de négociation et de fidélisation, ….) pour accroître l’efficacité et la productivité 
    • Véritable expert de la gestion de projet, le directeur du développement doit enfin être un spécialiste du Consulting et du reporting, puisqu’il est le lien entre l’aspect opérationnel et la direction commerciale ou la direction générale de l’entreprise

Le programme officiel du Manager du Business Development

Quel que soit le secteur d’activité de son entreprise et indépendamment du libellé de sa fonction (Responsable Marketing, Responsable des ventes, directeur commercial régional ou directrice commerciale, …), le jeune diplômé doit donc maîtriser :

  • La relation commerciale en elle-même avec une maîtrise des techniques commerciales (prospecter, fidéliser, négocier, …) et une bonne appréhension de la relation-client 
  • Les outils de gestion pour conduire un plan d’action
  • Les compétences managériales afin de motiver les équipes techniques et commerciales afin d’optimiser le cycle de vente …

Le programme officiel du cursus répond à ces multiples objectifs, et pour offrir aux étudiants une première expérience professionnelle significative, cette formation supérieure n’est accessible que par le biais d’une formation en alternance. L’étudiant doit donc signer un contrat de professionnalisation. Les cours dispensés dans ce cadre balaient tous les sujets transverses de ce développement d’entreprise, à savoir :

  • L’analyse des enjeux stratégiques de l’entreprise 

L’analyse de la stratégie et de la philosophie d’entreprise se conjugue alors avec une étude détaillée de la concurrence. Le développement commercial ne peut s’imaginer sans une telle approche stratégique, amenant le jeune étudiant à souvent être rattaché au directeur commercial de l’entreprise.

  • Le déploiement de la stratégie commerciale de l’entreprise 

Toutes les bases des techniques de vente seront alors optimisées par les jeunes diplômés. Il faut identifier les cibles et étudier en détail le portefeuille clients de l’entreprise. Les actions commerciales sont ensuite élaborées avec cette double ambition d’optimisation et de diversification.

  • La gestion d’un portefeuille clients et développement commercial 

De la  négociation commerciale complexe à l’activité commerciale grands comptes, en passant par la prospection Export, le portefeuille doit être optimisé, en utilisant tous les canaux de prospection et de gestion. Le Business Développer est garant de l’harmonisation de chaque plan, d’actions.

  • Le suivi de la performance commerciale  

Le reporting relève de la responsabilité de ces responsables commerciaux. L’analyse de la stratégie doit donc reposer sur la sélection des bons indicateurs, et sur un suivi en temps réel de l’activité marketing et commerciale

  • Le management et la gestion des relations professionnelles avec l’écosystème 

La compétence managériale est essentielle tant pour la gestion de la relation-lient, que pour le management d’équipe que pour pouvoir travailler avec d’autres responsables ou même d’autres partenaires.