Si les étudiants et étudiantes sont de plus en plus nombreux rejoindre les écoles du web, les formations continues se concentrent elles-aussi de plus en plus sur des parcours orientés compétences digitales. Il faut dire que ces métiers du web suscitent de nombreuses convoitises, et qu’au regard des sondages réalisés, l’attractivité de ces professions repose sur des faits concrets et tangibles, et que la tendance semble être vouée à durer.

 

Un diplôme dans le Digital pour s’ouvrir des opportunités insoupçonnées

Les spécialistes ont beau expliquer, à longueur de journée, que chaque salarié pourra, dans les années à venir, réorienter sa carrière professionnelle à tout moment avec des formations pensées pour les compétences recherchées, il n’en est pas moins vrai, que la formation initiale de chacun reste le premier pallier franchir. Et en matière d’opportunités professionnelles, les métiers du web représentent le nouvel eldorado des jeunes candidats et candidates à l’emploi. Non seulement, les métiers du Digital sont innovants et prometteurs, mais ils répondent à des attentes, qui n’existaient pas hier et on nous prédit que la moitié des métiers de demain n’existerait pas encore aujourd’hui. C’est donc la voie privilégiée de nombreuses étudiantes et de nombreux étudiants pour s’offrir les chances de réussir dans la vie. En choisissant d’orienter son avenir vers les métiers du web, les étudiants s’orientent ainsi vers un secteur, où les opportunités professionnelles sont nombreuses et variées, mais aussi et surtout vers un domaine, dans lequel les innovations techniques et technologiques sont appelées à renforcer encore cette attractivité.

 

Les géants du web, des entreprises à l’écoute de leurs salariés

La tendance est telle, que même les géants du web sont conscients que la richesse pour réussir demain dans le Digital passe avant tout par le recrutement des talents les plus prometteurs. Il n’est pas étonnant, que les ingénieurs réseaux, les UX Designer ou encore les experts Blockchain soient courtisés par toutes les entreprises. La situation actuelle fait que l’offre (le nombre de postes à pourvoir dans l’univers du Digital) est largement supérieure à la demande (le nombre de candidats formés pour répondre aux enjeux des entreprises).

Certes, la formation continue permettra à certains de se spécialiser au fil de leur carrière professionnelle, en s’adaptant aux exigences de plus en plus pointues des entreprises. Un responsable webmarketing pourra ainsi évoluer vers un poste de chef de projet, après avoir acquis une solide expérience et avoir suivi une ou deux formations certifiantes. Mais le choix de la formation initiale restera néanmoins un fil conducteur. Les étudiants, ayant choisi une voie plus technique comme celle du codage ou du développement web, ne pourront s’appuyer sur les bases graphisme ou du design pour se réorienter vers des fonctions qualifiées de plus créatives, comme le Webdesigner par exemple.

 

Des salaires à la hauteur des attentes pour les futurs professionnels du web

Si l’avenir semble ainsi plus radieux pour ces métiers du web que ce qui se dégage pour l’ensemble des salariés, il faut aussi souligner que ces métiers du web restent aussi plus soumis aux pressions en tout genre. Il faut atteindre les objectifs tout en restant à la pointe des tendances, et nous savons tous qu’en la matière, cela va très vite. Un autre aspect de la situation, qui devrait enchanter les étudiants s’engageant dans une école du web pour pouvoir prétendre devenir ces experts du Web de demain, se concentre dans les conditions qui sont faites à ces salariés pour qu’ils rejoignent tel ou tel géant de la Toile. Le site Levels a ainsi effectué une vaste étude pour identifier les entreprises spécialisées dans le Digital, qui payaient le plus ces métiers du web les plus recherchés.

Dès leur sortie de l’école, les étudiants sont recrutés sur la base de salaires attractifs. Ainsi, la société Lyft, un concurrent d’Uber, offre en moyenne 236.000 dollars par an à un étudiant sans aucune expérience, là où Google n’en débourse que 180.000.  Avec 3 ans d’expérience, les candidats pourront alors prétendre à 290.000 dollars annuels chez Lyft et 260.000 chez Google. Les plus confirmés (après 5 ans d’expériences) restent les profils les plus recherchés. C’est le réseau social LinkedIn qui se montre le plus généreux, avec des salaires annuels de 430.000 dollars, suivi de très près par le moteur de recherche américain qui offre, quant à lui, 407.000 dollars.

 

Salaire Moyen pour un étudiant sortant de l’école (sans aucune expérience) aux Etats Unis.

  • Lyft — 236 000 dollars par an
  • AirBnb — 232 000 dollars par an
  • LinkedIn — 210 000 dollars par an
  • Twitter — 185 000 dollars par an
  • Google — 180 000 dollars par an
  • Dropbox — 180 000 dollars par an

 

Salaire moyen pour un professionnel justifiant de 3 ans d’expériences

  • Lyft — 290 000 dollars par an
  • LinkedIn — 280 000 dollars par an
  • AirBnb — 275 000 dollars par an
  • Google — 260 000 dollars par an
  • Dropbox — 255 000 dollars par an
  • Facebook — 250 000 dollars par an

 

Salaire moyen pour un professionnel justifiant de 5 ans d’expériences

  • LinkedIn — 430 000 dollars par an
  • Google — 407 000 dollars par an
  • Netflix — 400 000 dollars par an
  • AirBnb — 400 000 dollars par an
  • Facebook — 392 000 dollars par an
  • Uber — 380 000 dollars par an

On comprend aisément, qu’une prime à l’expérience est accordée aux candidats les plus émérites, même si les rémunérations en début de carrière se révèlent attractives. C’est pourquoi, de plus en plus d’étudiants se destinent aujourd’hui à intégrer des cursus, qui leur permettra de prétendre à devenir un de ces experts du web. Et on peut aisément le comprendre au vu des différentes études menées.

 

Et vous, quelle voie avez-vous choisi pour votre formation initiale ? Avez-vous eu l’occasion (ou en avez-vous l’envie) de suivre une formation pour réorienter votre parcours ?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.