Bien que la formation soit un levier pour chaque entreprise pour renforcer ses capacités de développement, elle représente aussi un coût, qu’il peut être difficile de définir précisément.

 

Combien coûte une formation professionnelle ? Une question essentielle qui reste sans réponse

A une époque, où tous les spécialistes s’accordent à souligner, que tous les salariés doivent prendre conscience de l’importance de se former tout au long de leur vie active, la question du prix de la formation professionnelle devient centrale. Le coût de cette formation continue influe naturellement sur l’évolution de notre société vers un modèle basé sur les compétences de chacun. Le prix d’une formation professionnelle de se résume pas au seul tarif, affiché par l’organisme de formation sélectionné. Le prix d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ne pourra pas être comparé à une formation destinée à s’initier aux gestes de premier secours.

Depuis le 1er janvier 2019, le Compte Personnel de Formation (CPF) a été monétarisé, et désormais il n’est plus alimenté en heures mais bel et bien en euros. Cela a nécessité de convertir les heures disponibles sur le CPF de chacun en un capital valorisé, et pour effectuer cette conversion, le taux retenu a été de 15 €. Est-ce à dire qu’une heure de formation continue est estimée en moyenne à 15 euros ? La réponse à cette question variera d’une entreprise à l’autre, d’un secteur d’activité à l’autre, car la formation continue implique des coûts supplémentaires, qu’il faut savoir appréhender.

 

Le prix de la formation professionnelle, une question d’engagement du salarié et de l’entreprise

On peut comprendre cette multiplication des coûts en rapprochant la formation continue d’un cursus étudiant suivi par alternance. L’étudiant alternant multipliera ainsi les efforts pour trouver une entreprise, soucieuse de s’engager dans sa formation. De son côté, l’entreprise étudiera les atouts et les avantages du contrat de professionnalisation . En accueillant un étudiant alternant, l’entreprise connait précisément le montant financier de ses obligations, tout comme elle connait avec précision le montant de la formation continue, que va suivre un (ou plusieurs) de ses collaborateurs.

En revanche, l’entreprise sait aussi qu’un tuteur devra consacrer du temps à l’étudiant alternant pour que ce dernier puisse mettre en œuvre les enseignements qu’il a reçus. De même, il faudra quelques heures (ou quelques jours) au salarié, ayant suivi une formation professionnelle sur un sujet précis, pour pouvoir restituer son apprentissage au quotidien. Ce temps d’adaptation représente aussi une charge pour l’entreprise, même si les bénéfices espérés pourront rendre ce dernier plus attrayant.

Il en ira de même en ce qui concerne l’absence du salarié. Qu’il soit à l’école pour l’étudiant alternant ou dans un organisme de formation pour les autres collaborateurs, cette absence représente un coût à estimer et surtout à anticiper pour ne pas avoir à désorganiser une équipe ou un service de l’entreprise.

Ce sont donc tous ces coûts, qui devraient être additionnés pour estimer le véritable prix de la formation professionnelle ou de l’alternance. La mission est donc très difficile à mener jusqu’au bout, tant ils peuvent être variés d’une entreprise en une autre. La même problématique se posera lorsqu’il s’agira d’étudier les bénéfices de cette formation professionnelle de manière concrète et souvent chiffrée.

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.